Période deux, acte deux. On plante le décor.

Lundi 2 novembre, du CP au CM, les élèves de Brassens sont arrivés masqués, de bon gré, nullement gênés aux entournures. Confiants. En reprenant place en classe, quelques minutes d’adaptation ont suffi : buée sur les lunettes, élastiques à resserrer (attention ! pas trop fort sinon l’hélix se courbe, c’est disgracieux), la lecture et les interventions orales sont plus étouffées. Pas grave, les enseignant.e.s tendent un peu plus l’oreille. Les activités scolaires se poursuivent normalement. L’école assure son rôle à la fois protecteur et réconfortant.

Embarquement immédiat ! Sylvie, l’infirmière scolaire de secteur aborde le train du sommeil et de son importance avec les élèves de CE1/CE2. C’est le moment où le cerveau effectue un tri essentiel des choses apprises dans la journée.

Jeudi 10 décembre, on célèbre la journée de la Laïcité. Abordée en amont, elle mobilise la réflexion des élèves sur leur parcours citoyen et renforce les valeurs de respect, d’égalité et de fraternité. La scène finale consiste en l’élaboration d’une œuvre collective sur le thème du poème « Liberté » de Paul Eluard.

Enfin, star incontournable, le Père Noël, soucieux lui aussi de la procédure sanitaire, ne fait pas son apparition ce 18 décembre. Peu importe, les membres de L’amicale laïque et de l’APE s’activent en coulisse pour permettre à l’équipe éducative de concocter un succulent goûter chocolaté pour les élèves.

Joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *